La pyrale du buis

Pyrale du buis papillon et chenille

La pyrale du buis est un papillon parasite nocturne originaire d'Asie. Attiré par la lumière, il est souvent observé en vole autour des lampadaires. Mais le jour, il ne se manifeste que très rarement.

La Chenille pyrale du buis

La chenille est verte avec des stries vert foncées et des pointillés noirs, on peut remarquer quels poils.Comme son nom l'indique elle se nourrit de buis. Elle est parfois appellée chenille vert ou chenille buis.

Le papillon pyrale du buis

C'est un papillon ravageur. Il est nocturne reconnaissable à ses ailes blanches bordées de marron papillon avec un reflet doré. Ce papillon été signalé en Allemagne en 2007, et plus précisément dans le Bade-Wurtemberg, région frontalière de France et de Suisse. En 2008, l'insecte s'est installé en France et plus précisément dans le Haut-Rhin, près de la zone allemande où il s'était manifesté, et elle se propage, faisant de gros dégâts. Elle semble consommer seulement des feuilles de buis. Même les jardins du ministère de l'Agriculture ne sont pas épargnés, nous y trouvons des buis totalement dévastés.
Aujourd’hui, et donc en l'espace de 9 ans, 82 départements sont touchés par l'invasion des pyrales du buis. Sa propagation est favorisée par l'absence d'un prédateur naturel capable de l’éradiquer ou de diminuer la population de façon conséquente.

Cycle de vie

La pyrale du buis peut produire deux à trois générations par an.

L'hivernage se présente sous la forme de jeunes chenilles, dans des cocons de feuilles et de soie, situés à l'intérieur du feuillage des plantes infestées. Les premiers papillons prennent leur envol en juin.

Lors de la ponte les œufs sont posés sur la face inférieure des feuilles. Les œufs donnent naissance à des chenilles qui, au quatrième stade larvaire, ont une longueur de 35 à 40 mm puis elles deviennent des nymphes.

La nymphose se passe suspendue la tête vers le bas dans un cocon tissé entre des feuilles, elle dure environ un mois Les papillons sortent deux à trois semaines plus tard.

La dernière génération passera l’hiver sous la forme de jeunes chenilles protégées dans des cocons. En mars, ils quittent leurs cocons et recommencent à se nourrir sur les feuilles.

Invasion de la pyrale du buis

Depuis son introduction accidentelle en France, ce ravageur est signalé en Alsace, en Bourgogne, en Ile-de-France et dans pratiquement toutes les régions de France. Le plus inquiétant est que rien ne semble arrêter son invasion.